Introduction

Aujourd’hui, que cela soit consciemment ou inconsciemment, le sport est dans toutes les têtes. Nous ne passons pas une journée sans être informés des derniers résultats sportifs, des petits malheurs d’un champion… La majorité des gens donne au sport une place bien définie dans leur vie, qu'elle soit grande ou petite, que cela se situe vis-à-vis de leur santé, de l'éducation de leurs enfants, de leurs loisirs, leurs dépenses, ou encore de leurs convictions politiques. Les grandes nations luttent entre elles pour obtenir l'organisation de grandes compétitions comme les Jeux olympiques. Les grandes marques de vêtements sportifs s'arrachent les contrats publicitaires avec les vedettes. En Europe, les grandes compétitions sportives doivent être impérativement visibles à la télévision. En France, l'éducation physique et sportive, est une discipline enseignée par l'État dans le cadre de l'Éducation nationale. Comme somme de petits événements sans avoir nécessairement de grandes conséquences sur la collectivité, le sport est donc omniprésent.

La contradiction est majeure entre la démesure de ce fait social qui mobilise des millions de personnes (700 millions de téléspectateurs à travers le globe pour la finale du Mondial 2010 de football soit 8,5% de la population mondiale, 17 millions de licenciés sportifs en France en 2009, des milliers d’heures d’antenne et de radio, des centaines de milliards d’euros en jeu) et l’insignifiance des analyses qu’il suscite. Alfred Wahl, historien français pionnier dans l'étude historique du football, indique ainsi : « Au début, mon intérêt historique suscitait des sourires mesquins. Les éditeurs étaient sceptiques, ils me disaient : « ceux qui lisent ne s'intéressent pas au foot, et vice versa ». » Rien de plus faux bien sûr. Nous tentons donc d’analyser la place du sport dans la culture, et plus généralement son rôle dans la société, ainsi que de l’influence qu’exerce sur lui cette même société.

Le sport fait-il partie de la culture ? Quel rôle joue-t-il dans la société ? Et inversement, quelle est l’influence de la société sur le sport ?

Nous ouvrirons ce dossier par une réflexion sur le sport et la culture. Nous verrons dans quelle mesure nous pouvons dire que le sport fait partie de la culture, leurs points communs, le thème du sport dans l’art, et nous nous demanderons si le sport n’est pas lui-même un art. Grâce à Emmanuelle Castel-Granteral, nous aurons l’occasion d’étudier l’interaction existant entre sport et culture dans un exemple concret, celui des Côtes d’Armor. Pour clôturer cette première partie, nous montrerons pourquoi dans pouvons dire que le sport appartient à l’Histoire. Dans une deuxième partie, après avoir montré que le sport fait partie de l’Histoire, de la culture, et donc finalement de la société, nous chercherons le rôle qu’il joue dans cette société. Enfin, dans une dernière partie, nous remarquerons que si le sport a une influence dans la société, politique, géopolitique ou économique, l’inverse est également vrai.

 

 

×